EQ EVOA ~ Surfez concernés

L’été arrive à grand pas, et les sessions se prolongent. Le matin, à la pause déjeuner ou le soir, se jeter à l’eau est un vrai plaisir, surtout avec les conditions que nous avons eu ces derniers jours.
C’est aussi le moment idéal pour renouveler sa crème solaire, qui doit remplir plusieurs critères au delà du simple effet protecteur lorsque l’on surfe: non glissante, qui ne coule pas dans les yeux et qui tient le temps de la session.
Je voulais depuis un moment tester des crèmes solaires naturelles et respectueuses de l’environnement, et c’est avec grand plaisir que j’ai pu tester les produits EQ Evoa. Pour la petite histoire, les produits Evoa ont été créés à partir d’un constat simple: les 4 000 à 6 000 tonnes de crème sont rejetées chaque année sur les récifs coralliens par dilution des produits appliqués sur la peau, et 10% des massifs coralliens mondiaux sont directement menacés par les effets nocifs des crèmes solaires. Quand on sait que partout dans le monde les populations ont tendance à migrer vers les régions côtières, et que près de 25% des espèces marines sont dépendantes du corail, on comprend vite l’impact que nos habitudes de consommation peuvent avoir sur la faune et la flore marines…
Les produits EQ Evoa sont donc des crèmes naturelles sans parabènes, filtres chimiques, nanoparticules, ou perturbateurs endocriniens. Non testées sur les animaux et avec un impact nul sur le corail et le milieu marin, les ingrédients qui les composent sont bienfaisants: huiles de carthame et de noyau d’abricot bio, cire d’abeille… Certifiées Cosmebio et Ecocert, made in France, on a donc l’assurance d’un produit sain à l’empreinte écologique faible. Bref, c’est le genre de produit que tout surfeur un tant soit peu conscient du milieu dans lequel il évolue devrait utiliser.

Les produits: j’ai utilisé principalement la crème bio SPF 30, le stick bio SPF 50 et le baume bio pour les lèvres, afin de protéger ma peau du visage qui sort tout juste de l’hiver et qui est donc peu habituée aux rayons du soleil. Le Yéti à quant à lui jeté son dévolu sur le stick SPF 50, son grand chouchou ! Facile d’application, pas besoin de l’étaler au doigt, un coup de stick et la session peu commencer.

Très blanche à l’application, la crème est non grasse, ce qui est déjà un gros point positif ! (exit le premier canard foireux). Elle ne coule pas dans les yeux et ne pique pas, même après application sur le front, ce qui évite le petit quart d’heure super désagréable durant lequel on ne voit rien. Persistante, elle tient tout le temps de la session et protège bien puisque aucun d’entre nous n’est sorti pour en remettre au bout d’une heure. Enfin, et c’est un autre point très appréciable, les crèmes se retirent facilement à l’eau claire, parfait pour ne pas arriver en mode touriste au boulot après la session du midi ! Les packagings sont épurés, recyclables et conservent bien les produits, sans s’exploser dans le sac ou dans la voiture…
Un seul petit bémol, la senteur, qui ne sera peut-être pas au goût de tout le monde: ici pas de senteur monoï ou vanille, mais une senteur de crème solaire plutôt classique, mais pas dérangeante.
J’ai aussi testé l’huile pour le corps, une huile sèche et hydratante, idéale pour les après-session et anti-peau de croco. Je l’applique aussi et surtout sur les longueurs de mes cheveux abîmés par le soleil et le sel.

Leave a Reply