Fitness Surf – Quand le surfeur enfile ses baskets

Drôle de tendance que celle qui se déroule actuellement sous nos yeux…
Après les marques de sportswear qui se mettent au surf (rappelez-vous de Nike), c’est au tour du surf de se mettre au sport… Enfin disons, à un autre sport que le surf, quelque chose de plus grand public, comme le running par exemple..
Depuis un an, dans toutes les collections et magasins de surfwear fleurissent des lignes de vêtements dites “activewear”.
Idée de génie ou flop annoncé?

Après le luxe, le surf se frotte au sport généraliste, et fait la concurrence aux grands de ce monde que sont Adidas ou Nike. Mais pourquoi ?

Certes les collections proposées sont sympathiques et raviront probablement les citadines-blogueuses-surfeuses qui rêvent de ressembler à Sally ou Laura. Mais honnêtement, avons-nous vraiment envie des caleçons de course à pieds ou des chaussures de sport Roxy ou Billabong? Et quelle est la légitimité de ces marques dans ce domaine déjà bien fourni par des entreprises qui ont fait de l’athlétisme ou du fitness leurs spécialités depuis des années déjà… N’est-ce pas aller tout droit à l’échec? D’autant plus que les vêtements proposés n’apportent pas d’innovations en la matière…

A titre personnel, je choisirais plutôt Nike ou Aasics pour mes chaussures de running et vêtements techniques, qui me semblent être vraiment calés au niveau technicité des produits.

Nike …

La surf industry semble toujours plus se diversifier, voire s’éparpiller, dans le but de se reconnecter avec un public lassé et déjà bien surexposé aux tendances en tout genre.

Activewear par Billabong
C’est aussi l’occasion de se faufiler dans la tendance “sporty girl aux abdos d’enfer” qui inonde la toile ces derniers temps, à coup de fesses ultra musclées et de leitmotivs à gogo sensés nous donner l’envie d’aller courir alors qu’il pleut et qu’on vient de prendre un goûter crêpes-nutella. Il n’y a qu’à voir sur Pinterest ou sur les blogs girly, on dirait que le monde entier redécouvre le sport (ce qui en soi est très bien).Après le totalitarisme de la minceur, bienvenue dans le totalitarisme du muscle et du corps galbé.

Leitmotiv

Sans dénigrer complètement cette stratégie, qui doit avoir été élaborée par des professionnels dans un but bien précis, ce nouveau positionnement me semble faire perdre toujours un peu plus l’esprit “surf” du surf justement … et rendre cette pratique toujours plus lisse et dans les rangs de la “fashion police”. La preuve en images, avec une série de photos et vidéos “actives”.


Bien sur je me réjouis de voir des hordes de joggeuses motivées et “healthy”, étant moi-même une personne active qui a besoin du sport au quotidien pour être bien dans ses baskets. Mais le surf reste avant tout une histoire de plaisir. Aucune envie donc de voir du placement produit derrière chaque effort et une dictature de la silhouette (déjà bien assez présente) quand je vais surfer ou à ma séance de yoga. 

Des abdos encore des abdos
De plus, il est assez drôle de voir qu’il y a quelques années, les surfeuses “musclées” étaient considérées comme des mecs, et qu’il était courant d’entendre moqueries et autres remarques désobligeantes à leur égard… Il n’y a qu’à regarder Sally Fitzgibbons aujourd’hui pour voir que Lisa Andersen ou Rochelle Ballard n’étaient pas si carrées… Paradoxe quand tu nous tiens…
 
Alors oui au sport, au surf, à la santé et au bien-être, leggings colorés Roxy ou non…

 

Leave a Reply