La surf pool, oui / non ?

Posted: November 9, 2017 by Clémentine

Vu la tête de Stephanie Gilmore sur cette photo, on pourrait douter du bien fondé de ce oui / non ? Et pour cause : la vague artificielle créée par Kelly Slater est juste parfaite : longue, intense, de taille raisonnable (popopop je vois votre vil esprit dévier du sujet, on parle de vague là ;). Mais les piscines à vagues sont-elles réellement si prometteuses ? Quel est l’avenir du surf dans ce cadre? 

En parlant avec des surfeurs de divers horizons, je me suis aperçue que les avis sur la question divergeaient, et qu’il y avait les “pros” et les “antis” wave pool. Pour y voir un peu plus clair, Missyfruit et son équipe de reporters a mené l’enquête, et a listé (de façon non exhaustive) les arguments en faveur et contre les piscines à vagues.

Les “pour” : 

  • Fini les sessions fail : tu surfes de bonnes vagues à coup sûr,
  • Les sessions sont rentables (tu paies pour un temps donné / un nombre de vagues, et tu les as),
  • Tu peux choisir le moment où tu vas surfer, et éviter ainsi les enguelades parce que (rayer la mention inutile) : tu es en retard au déjeuner dominical avec belle-maman, tu as oublié d’aller chercher ton gosse chez la nounou, tu rentre bourré après avoir bu quelques pintes pour fêter la bombe que tu as choppé*,
  • Tu peux progresser car les vagues sont identiques, donc quand tu foires ton roller, tu as une autre chance, yeah!
  • Tu peux militer en faveur des goofies ou des regulars et ne surfer que des gauches ou des droites.
  • Fini les sessions blindées de monde : le nombre de personnes est limité dans le bassin, tu peux prendre tes vagues tranquille,
  • Les surfeurs de la côte seront plus tranquilles car ceux qui vivent loin de l’océan feront moins le déplacement les weekends pour surfer en pleine nature,
  • Les pros vont pouvoir s’entrainer à fond à passer une manoeuvre, les kids pourront apprendre le surf en toute sécurité dans un bassin où ils ont pied, même ta copine / ton mec pourront s’y mettre,
  • Les compétitions de surf seront plus télégéniques.

*bombe = vague, en général à 3 grammes tu ne choppes plus aucune bombe même si tu en as l’impression.

Les “contre” :

  • Le surf perd son ame, plus de connexion avec la nature, plus de facteur chance, de magie,
  • Les règles de bienséance vont se perdre : si un(e) surfeur/(se) “apprend” juste en payant son tour, comment va-t-il/elle réagir en situation réelle ?
  • Dans la même idée, comment un surfeur/(se) habitué à surfer en piscine va savoir lire l’océan, comprendre le phénomène de baïnes, de bancs de sable, etc ?
  • Tu risques de sentir le chlore et de ressortir de là les yeux explosés (on imagine que l’eau est traitée si c’est en circuit fermé), sans qu’aucune substance illicite ne soit en cause,
  • Tu ne peux pas faire de “hold up”, surtout à 15h un samedi après-midi. Tout le monde sera sur ton créneau et aura rentré l’adresse du spot dans Waze pour connaitre le chemin le plus court pour y arriver,
  • Tu vas dépenser de l’argent pour une activité qui était jusque là gratuite.

Bien sûr dans la réalité les choses seront sans doute plus nuancées, et le fait que les piscines à vagues se développent peut apporter un coup de frais au milieu du surf : ajout d’une compétition dans une piscine à vagues avec une notation plus égalitaire (le caractère aléatoire des vagues étant exclu), apprentissage dans un milieu sécurisé, progression rapide. Mais est-ce que nous avons envie de surfer comme on va à la patinoire? Mettre nos affaires au vestiaire, regarder l’horloge ou le compteur de vagues, être encore et toujours dans un cadre règlementé à coup de normes et de rentabilité? Bof…

Quel est votre avis sur la question? Pensez-vous que vous surferez dans une wave pool ?

No Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *