Quelques gestes simples pour lutter contre la Pollution

Posted: June 29, 2015 by Clémentine

Ces derniers temps en allant à l’eau, j’ai été effarée de voir le nombre de déchets qui flottaient autour de moi. D’habitude se sont des bouteilles, des petits filtres pour stations d’épuration et des déchets naturels (bois, feuilles) qui jonchent le sol et l’océan (ce qui est déjà beaucoup).

Mais là, en entrant dans l’eau, je me suis retrouvée avec des dizaines de milliers de petites particules de plastiques flottant à la surface et formant une nappe bien visible. Pire, cet arrivage de plastiques et autres déchets apparaît alors même que nous n’avons pas eu de tempête, ou de houle vraiment conséquente qui entraînent souvent un échouage massif de ceux-ci.
Il suffit de boire la tasse une fois et hop, on ingère toutes ces particules Je me suis sentie un peu comme les oiseaux que l’on retrouve morts, l’estomac plein de déchets.

D’où viennent tous ces déchets justement, s’ils ne sont pas amenés par les tempêtes? Les courants et les pluies sont en partie responsables, mais également le “réaménagement” des plages pour l’été, afin d’être plus accueillantes pour les vacanciers. En effet, le sable est remué dans tous les sens, et à Cenitz par exemple, les rochers ont été recouverts, pour qu’on puisse y poser sa serviette et bronzer tranquille. Sympa, mais ce remue-ménage fait aussi remonter tout ce qui ne se voyait pas, tous les déchets en décomposition enfouis sous le sable, et ce mix se retrouve dans l’océan.
Cette situation est-elle une fatalité? On peut se dire que face à l’ampleur de la tâche, nous ne sommes pas prêts de nous baigner dans une eau ultra clean, ni de marcher sur une plage sans déchets. Mais on peut tout de même agir, et avoir un impact positif sur notre environnement, avec de petits gestes au quotidien. Surtout qu’en tant que surfeurs, nous sommes les premiers témoins de la pollution des espaces maritimes (et aussi les premiers pollueurs, via notre matériel notamment).
Voici quelques gestes tout bêtes, à inclure dans son quotidien :

Le premier geste s’adresse aux fumeurs : jeter sa cigarette à la poubelle pas par terre ! Je crois que c’est ce qui me choque le plus, surtout de la part de ceux qui ont un autocollant sur leur voiture “j’aime mon Pays Basque” (ou tout autre région), et qui jettent leur mégot de cigarette par la fenêtre… Faut-il vraiment réexpliquer le chemin du mégot, depuis la rue jusqu’à l’océan?

Ramasser les déchets présents sur son chemin lorsqu’on marche sur la plage, après chaque session, chaque baignade. C’est bête, et ça ne changera pas le monde me direz-vous, mais si. Si tout le monde s’y met, on peut récolter un joli tas de déchets. Je le fais depuis toujours et je trouve que c’est, certes, une petite implication à l’échelle du monde, mais qui compte.

 

Ne pas utiliser de sacs plastiques, dire non quand on vous en propose, limiter au maximum les emballages. Quitte à passer pour une personne un peu bizarre, je préfère remplir mon sac à main (il est géant, ok) plutôt que de me retrouver avec une collection de sacs plastiques à la maison.

 

Avoir une gourde / une bouteille que l’on rempli chaque jour, plutôt que d’acheter des packs d’eau.

 

Utiliser des produits les plus respectueux de l’environnement possible pour le ménage, pour la toilette, pour la protection solaire, pour le jardinage. Les alternatives naturelles sont meilleures pour l’environnement, pour notre santé, pour tout! Des dizaines de blogs et sites proposent des recettes géniales, faciles à faire, durables et efficaces. Les marques aussi s’y mettent et nous proposent des produits éco-friendly (Les Laboratoires de Biarritz, Weleda, EQ Evoa, Dr. Hauscka) alors pourquoi s’en priver?

Recycler. Et par là j’entends recycler ses déchets, mais également ses vêtements, meubles, et tout le reste. On donne, on vend, on échange, mais on ne jette pas bêtement ce qui peut encore servir à quelqu’un. Des tas de vide-greniers sont organisés, surtout l’été. Pour voir les prochains vide-greniers dans votre région, c’est par ici : https://vide-greniers.org.

Vous l’aurez compris, pour que le surf et les activités nautiques restent un plaisir, et surtout si l’on veut pouvoir les pratiquer encore longtemps, tout le monde est responsable. Nul besoin de devenir un extrémiste du zéro-déchet pour cela, mais penser à faire un geste au quotidien, aussi petit soit-il.

Bonnes vacances à la plage !

Vous avez d’autres actions à recommander? Qu’est-ce que vous faites au quotidien pour limiter les dégâts ? 

No Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *