ROXY, 25 ans de surf au féminin

C’est après avoir rencontré les fondateurs de Quiksilver Alan Green et John Law en Californie, alors qu’elle cherchait des films de surf à importer, que Maritxu Darrigrand se met à stocker dans son garage à Bassussary des cartons de t-shirts et de matériel pour leur compte. 

En 1990, elle se décide à lancer, sous la houlette de Quiksilver, une ligne de vêtement pour surfeuse sous le nom de Roxy. Une décision ambitieuse de la part de Maritxu Darrigrand qui se lance alors sur un marché inexistant à l’époque. La marque débute par une ligne de maillots de bain, qui rencontre un succès immédiat.
Première sur le marché, Roxy évolue petit à petit, construit son image et développe une ligne de surfwear au féminin. Dès 1993, le fameux logo Roxy, une vague et une crête en forme de cœur adaptée du logo Quiksilver, apparaît. Organisatrice de compétitions à travers le monde, Roxy assoie sa notoriété et devient une référence en la matière. Ses icônes, telles Veronica Kay, Megane Abubo, ou la pionnière Lisa Andersen, incarnent à merveille l’esprit de la marque : « Audacieuse, confiante, naturellement belle, amusante, vivante: Roxy ».
Megane Abubo // Team Roxy photo: Roxy
Aucune des autres marques de surfwear féminin ne parvient à égaler Roxy. Image parfaitement maîtrisée, slogans accrocheurs, la marque au cœur sait plaire à sa cible : une jeune femme active, qui aime les activités de pleine nature, l’océan, la mode et le naturel.
Aujourd’hui encore la marque est leader sur le marché, et Roxy pèse lourd dans les ventes du groupe Quiksilver, représentant ainsi environ 30% du chiffre d’affaire du groupe au niveau européen (en 2012, Roxy enregistrait un chiffre d’affaires de 524 millions de dollars, et Quiksilver un chiffre d’affaires de 794 millions de dollars).
Roxy se diversifie aujourd’hui dans les produits qu’elle propose, afin de coller à la tendance “sporty” et propose ainsi une ligne “activewear” depuis trois ans. Sa team surf s’est vue fortement diminuée, et des figures emblématiques de la marque telles Kassia Meador ou Sally Fitzgibbons ont fait une sortie discrète du groupe.
Alors que reste t-il de “surf” à la marque si elle fait des vêtements de sport et que Kassia n’est plus là? La marque à de la ressource, et a invité Stéphanie Gilmore qui incarnait parfaitement la Femme Quiksilver Women, a rejoindre les rangs de Roxy, suite à la disparition (regrettée) de la marque. Six fois championne du monde, avec un charisme et un style inégalable, Gilmore est un élément clé de l’image de Roxy. La longboardeuse Kelia Moniz, qui représente bien “l’aloha spirit”, fait elle aussi partie de cette team féminine, tout comme Lee-Ann Curren, fille du célèbre Tom Curren.

Roxy, qui n’est probablement pas la plus “core” des marques, reste un élément fort du paysage surfistique féminin, et fait rêver depuis toujours. Quelle jeune surfeuse en herbe, au début des années 2000, ne s’est pas sentie conquise en rentrant dans une boutique de la marque, avec sa décoration faite de bois, fleurs et photos de surf? La recette fonctionne toujours, même si la concurrence est plus présente et créative qu’autrefois.

Pour fêter les 25 ans de la marque, Roxy a sorti trois petits films sur trois de ses surfeuses fétiches : Stéphanie Gilmore, Kelia Moniz et Lisa Andersen bien sûr.

 

 

 

Leave a Reply