Voyager léger en surftrip

En voyage, il y a toujours ce moment où je me maudis de faire du surf. Lorsque je suis à l’aéroport, dans le métro ou entassée dans un taxi microscopique, et que je dois trainer mon boardbag plein à craquer et toujours trop lourd…

Il faut savoir que déjà, en surfant, on se tire une balle dans le pied question confort en voyage: sac encombrant, lourd, stress d’avoir le matériel cassé à l’arrivée, suppléments à payer qui sont parfois (souvent) réalisés au pif et à la tête du client… Ainsi, je profite d’être en voyage et d’expérimenter de nouveau les longues traversées d’aéroport pour vous donner quelques trucs qui peuvent vous être utiles si vous aussi vous partez en surf-trip, afin de mieux gérer ce délicat équilibre poids-utilité

Tout d’abord, je vous conseillerai de n’emporter que deux sacs : votre boardbag qui contiendra vos planches et vos vêtements, trousse de toilette, chaussures, et un sac de cabine (plutôt au format sac à dos, trainer une valise à roulette +un boardbag semble un peu optimiste), pour avoir le nécessaire sous la main, surtout en cas de long voyage.

Le boardbag : au départ c’est souvent le prix qui nous fait nous décider. Ce sera le moins cher, point. Mais pensez plutôt le boardbag comme une valise, puisque vous y glisserez la majorité de votre matériel. Tant qu’à investir, investissez dans du bon matériel qui durera. Un boardbag résistant, avec des poignées aux extrémités, sur la tranche, et une grande lanière pour le porter à l’épaule. Pensez aussi aux roulettes, surtout s’il est destiné à contenir plus de 2 planches. Il faut veiller à la présence de straps intérieurs, qui permettent d’attacher les planches ensembles et éviter les dommages à celles-ci, ainsi qu’à la présence de poches pour y glisser les accessoires. Plus il sera molletonné, plus il protégera vos planches. Vous pouvez aussi ajouter un peu de papier bulles pour protéger tail, nose et rails de vos planches: ajout de poids nul, et protection accrue! Enfin, ne choisissez pas votre boardbag trop grand. Vous aurez rarement plus de 2-3 planches avec vous, donc pas la peine de s’encombrer d’un sac géant, laissez ça aux surfeuses et surfeurs pros.

Les planches : aller à l’essentiel. Si vous faites du shortboard, et selon les vagues de votre destination et la saison, optez pour une planche dite “de tous les jours” et une planche de petites vagues ou de grosses vagues.

Accessoires : deux leash, deux jeux d’ailerons, de la wax, de la crème solaire, de quoi réparer sa planche. Encore une fois, cela dépend de votre lieu de voyage. Pour une destination où il y a des surfshops et autres magasins à tous les coins de rue, vous pouvez ne rien prévoir en double et acheter sur place. Dans le cas d’une destination plus sauvage, et selon les types de vagues, prévoyez de quoi faire en cas de choc sur le corail ou d’aileron qui cède. Ce n’est pas au fond de la jungle colombienne que vous trouverez un leash par exemple.

Combinaisons : si c’est une destination d’eau chaude, un maillot de bain et un tee-shirt/top et vous voilà équipé(e). Si c’est une destination d’eau froide, pour faire léger, ne prenez qu’une combinaison. Si vous êtes frileux(se), prévoyez deux combinaisons si vous en avez une seconde. Cela pèsera un peu plus lourd mais aura deux avantages : vous aurez toujours plaisir à aller à l’eau avec une combi sèche, et cela permet de protéger les planches dans le boardbag.

Soins : crème solaire, trousse de secours de base avec désinfectant, compresses stériles, sérum physiologique, ciseaux, pansements, sparadrap et pansement en spray (créé une pellicule qui protège les plaies de l’eau et évite ainsi qu’elles ne se creusent avec le sel, super efficace mais très piquant à l’application !), du paracétamol, une pince à épiler pour enlever les petits morceaux de corail ou épines, du produit anti-moustisques et de quoi soigner piqures et démangeaisons. Pour ce qui est de la beauté, faites simple et emportez en priorité de quoi nettoyer et hydrater votre peau et vos cheveux.

Vêtements : simplicité ! Qui n’a jamais rempli sa valise à craquer et finalement porté les mêmes choses pendant un mois ? Je préfère emmener peu de choses, quitte à faire un petit nettoyage à la main en cours de voyage. Et puis surtout, cela laisse de la place pour acheter local et ramener des souvenirs !

Autres: une serviette de bain, une serviette de plage ou un paréo, un appareil photo, un sac étanche pour mettre à l’abri de l’humidité vos biens précieux, un petit porte-monnaie pour garder un peu d’argent avec vous, un couteau suisse, un adaptateur de prises…

Enfin, il faudra bien ranger tout cela dans votre boardbag, en fixant bien les planches, en les protégeant au maximum et en laissant peu de chances aux différents objets de se balader dans votre housse, sous peine de trouver de vilaines marques sur vos planches. Bien sûr, il faudra adapter votre équipement à votre destination: un surftrip en Islande nécessite un peu plus de matériel qu’un surftrip à Bali. J’espère néanmoins que ces quelques conseils vous aiderons à préparer votre sac. Si vous avez d’autres suggestions ou astuces, n’hésitez pas à les écrire en commentaire.

Bon voyage !

photo: travelettes.net

Leave a Reply