Donner un cours de surf à des personnes sourdes

Cette semaine, nous avons testé pour vous… Donner un cours de surf à des personnes sourdes.

« Cool, il y a une traductrice, ça va être plus facile ! » Voilà ce que j’ai pensé en voyant arriver le groupe sur la plage.
Après nous être présentés et avoir appris comment dire quelques rudiments de politesse en langue des signes, les hostilités commencent. L’échauffement se passe très bien, puis ça se corse rapidement lorsque l’on s’aperçoit que la langue des signes n’a pas de traduction en ce qui concerne les termes surfistiques.
Ca parait stupide, mais ne serait-ce que « prendre une mousse » se décline alors en une multitude d’explications et de mimes afin que chacun comprenne.

10 minutes plus tard, et un bon nombre de nouveaux signes fraichement inventés, tout le monde a compris les consignes de sécurité ainsi que l’exercice demandé. Le groupe file à l’eau. Je siffle pour indiquer une vague qui arrive… Personne ne bouge, ne me regarde… Normal, ils sont sourds !!! Plus d’une fois j’ai donné des explications orales à quelqu’un sur une vague… Dans le vent.
Rapidement j’ai enclenché le mode « italien » : je parlais avec de grand gestes mimant ma pensé, ce qui peut générer une certaine confusion lorsque le geste existe déjà, mais qu’il a en réalité une toute autre signification.

Apprendre à surfer à des personnes souffrant de surdité présente plusieurs avantages :
– Personne ne vous a jamais aussi peu écouté, avec autant d’attention… Il est inutile de répéter… De toute façon, c’est trop tard !
– Cela préserve vos cordes vocales.
– Vous êtes le groupe le plus organisé et le plus silencieux de la plage, et bizarrement, c’est vous qui vous marrez le plus.
– Le groupe communique beaucoup plus dans l’eau que n’importe quel autre. Ici, le « téléphone arabe », ça marche. On observe beaucoup de solidarité qui se retourne rapidement contre vous lorsqu’il s’agit de vous couler.
– Les progrès en surf sont fulgurants.

En Bref, poilade garantie pour tous ceux qui n’ont pas peur de découvrir le nouveau nom qui leur a été donné en langue des signes (moi c’est Astérix, en agitant les deux mains au dessus de la tête), que les quiproquos font marrer, et qui veulent éviter d’être aphone à la fin de la saison.

Le Yéti

2 thoughts on “Donner un cours de surf à des personnes sourdes

  • Merci Astérix ! superbe stage Surf Sourds à tes côtés avec en prime traduction en LSF !
    Marie, la yellow girl !

  • Un petit Coucou et un grand merci à toi "Asterix" pour ce billet, ça nous remémore de bons moments! à un prochain stage sur les vagues, qui sait 🙂
    marlene

Leave a Reply